05 octobre 2005

Voyage ...voyage

Voilà, je retourne faire un petit tour en France, je quitte mon île demain matin et la capitale vendredi. Samedi je serai à la Grande Motte, pour un week-end de voile en amoureux.
C’est fou l’amour, je suis partie depuis un mois et on ne tiens plus, ni lui ni moi.
Depuis mon retour ici j’ai l’impression d’être une petite fille, chaque soir je m’endors en serrant dans mes bras le petit ourson qu’il m’a offert à l’aéroport, et j’ai dans la tête « notre » chanson (Linda Lemay) qui décrit si bien ce que nous vivons. C’est trop difficile de s’aimer de loin, alors comme j’ai pas les contraintes qu’il a et que je n’ai pas non plus d’enfants à charges, c’est moi qui suis plus libre pour faire un grand pas vers lui en traversant l’arc en ciel. Je n’écrirai sans doute pas pendant quelques jours, il faut déjà que je m’occupe des valises, Youpi ! Je suis contente !


J'veux bien t'aimer, mais comment est-ce
Que j'peux t'aimer si j'te vois pas
J'veux bien t'aimer toute chaste ou presque
Comme les curés qui s'marient pas

Les sœurs cloîtrées qui se préservent
Pour un bon vieux dieu qui se cache
J'veux bien t'aimer bien sûr j'en rêve
Mais comment veux- tu que ça marche ?

J'veux bien me moquer du proverbe
Qui dit " loin des Yeux, loin du cœur "
Dieu que c'est faux que c'est acerbe
Que c'est exprès pour nous faire peur

J'veux bien m'endormir chaque soir
En m'blotissant contre personne
Avec ton corps dans ma mémoire
Comme une mère-grand qui pleure son homme

J'veux bien t'aimer même jusqu'à croire
Aux éventuels avantages
De mélanger nos deux histoires
En perpétuel décalage

J'veux bien forcer tous ces hasards
Qui r'fusent de jouer en notre faveur

Et puis gagner la chance de t'voir
Deux petites journées ou deux petites heures

J'veux bien t'aimer mais comment est-ce
Que je peux t'aimer si j'suis pas là
Pour t'envelopper de ma tendresse
Et t'consoler si ça va pas

Oui je veux bien t'aimer de loin
Le cœur tout plein de ton grand vide
T'aimer d'amour et de chagrin
T'aimer pour rien les yeux humides

J'veux bien t'aimer mais pour être franche
J'suis pas solide si j'te vois pas
J'suis comme aveugle sans canne blanche
Ni chien-guide... et sans ton bras

Pour traverser cette rue-là
Que l'on appelle l'océan
Pour traverser mais jusqu'à toi
Y'a pas d'arc-en-ciel assez grand

J'veux bien t'aimer bien entendu
De toute façon est-ce que j'ai le choix
Je suis piégée Je suis perdue
Je tourne en rond Je t'aime déjà

Même si je sens que je m'éreinte
A te chercher les bras tendus
Dans cet effrayant labyrinthe
Trop compliqué et trop tordu

Je vais t'aimer même si tout ça
C'est sans issue c'est impossible
Et j'y croirai comme d'autres croient
Au petit Jésus et à la Bible

Je sais pas encore comment est-ce
Que j'vais t'aimer si j'te vois pas
Mais j'vais t'aimer c'est une promesse
Est-ce que t'entends
C'que j'te dis là ?!!

Je vais t'aimer !
Je vais t'aimer...

3 Comments:

Anonymous Pralinette said...

Heureuse pour toi de cette escapade avec ton amoureux ! Profitez !!

mercredi, octobre 05, 2005 11:23:00 AM  
Anonymous L'idéaliste said...

Oui, comme dit Pralinette, profitez du bon temps, pleinement...

Cette chanson, que je préfère ne pas trop écouter (émotions...), évoque beaucoup de choses pour moi.

jeudi, octobre 06, 2005 12:39:00 AM  
Blogger Océane Parce que j'aime bien et Josie dans la vraie vie. said...

Merci Pralinette, je suis sur ledépart ce matin et j'ai le coeur qui bat......

Merci aussi l'idéaliste, je comprends bien ce que cette chanson doit remuer en toi, j'espère qu'elle ne te donne pas le blues.

Oui j'ai bien l'intention de profiter de ce voyage, ensuite il nous faudra encore attendre...chacun de notre côté de l'océan. bises à vous deux.

jeudi, octobre 06, 2005 5:32:00 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home