04 janvier 2006

Première sortie sur Kouros.

Nous nous sommes retrouvés à Miami plus tard que prévu. L'avion de PAmor avait du retard et pendant que je l'attendais derrière la porte de sortie de la douane, lui avait choisi de rester en transit pour ne pas manquer le vol suivant que nous devions prendre ensemble. Soudain une voix au haut parleur m'annonçait que je devais me présenter à la porte d'embarquement.Heureusement Amor avait demandé que l'annonce soit faite en précisant le diminutif de mon prénom, ce qui fit que j'ai tout de suite compris qu'il s'y trouverait aussi.

J'ai donc rapidement fait une grosse bise d'au revoir à ma fille et j'ai filer le long des couloirs pour rejoindre Amor. Il était fatigué, les traits tirés, mais heureux de me retrouver et se serrer dans les bras l'un de l'autre fut ressenti comme un moment de paix. Trois heures plus tard nous étions dans mon pays.
La chaleur du soir nous a permis de prendre un bain à la piscine de l'hôtel, puis nous avons commandé un petit repas et fini amoureusement notre soirée.

Le lendemain matin nous étions réveillés tôt, un autre petit bain dans la piscine en attendant notre petit déjeuné, puis l'échange de nos cadeaux respectifs. Le fun, c'est que nous avions pensé aux mêmes choses, entre autres, il avait acheté deux tee-shirts marins et fait brodé le nom de Kouros, j'y avais pensé aussi, mais heureusement avec un petit pressentiment, j'ai renoncé à prendre les tee-shirts et j'ai acheté deux casquettes, brodées au nom de Kouros. Nous avions donc le parfait uniforme de futurs marins.

Cette première journée nous l'avons passée à courir les magasins de fournitures pour bateau et acheté notre annexe. Une belle annexe rouge, nous étions contents. Vinrent ensuite les courses du ravitaillement pour les quelques jours que nous allions passer en mer.

Le soir nous avons encore dormi à l'hôtel puisque notre vol n'était prévu que le lendemain matin. Le samedi 31 au matin nous avons tout embarqué et mis les voiles direction les îles désertes. Après quelques heures de navigation nous nous sommes retrouvés devant la baie superbe de Pedro Gonzalez, que nous avions choisi pour y passer notre réveillon. Un superbe coucher de soleil nous accueillait
Nous étions seuls au monde, au menu, fois gras frais poêlé sur son lit de salade verte, filets de corvina sauce champagne et riz au coco. Le tout arrosé d'une bouteille de Don Pérignon acheté pour fêter Kouros et le nouvel an.
La nuit fut bercée par un peu de houle, mais tout était bien. Au petit matin nous avons pu apprécier le levé du soleil et prendre un bain de mer avant de laisser nos empreintes éphémères sur cette plage de sable blond.En début d'après midi nous avons remis les voiles et nous nous sommes dirigés vers une autre île. En route nous avons péché une superbe Sierra que j'ai cuisiné le soir même.
Nous nous sommes couchés tôt, et levé tôt, ce qui nous a permis d'apprécier le levé du soleil tout aussi spectaculaire que le couché de la veille. Le vent soufflant un peu nous avons choisi de mettre les voiles et de remonter doucement vers une l'île de Mogo-mogo. Nous avons du tirer des bords parque nous devions naviguer au pré, soudain plus un brin de vent, le bateau s'immobilisait au large et nous avons du mettre le moteur en route. Ça nous plaisait moins parce que le plaisir du voilier c'est bien sur de naviguer à la voile, mais bon, nous n'y pouvions rien. Quelques heures plus tard, nous arrivions dans l'entrée du canal entre Mogo-mogo et Chapera. Surprise, des bateaux y étaient déjà et nous ne souhaitions pas mouiller à côté d'eux, nous avons donc choisi une autre plage, toujours superbe et l'eau magnifiquement cristalline. La journée était belle. Le soir venu, la nuit tombant très vite, nous avons pris l'apéritif sur le pont et là les choses se gâtèrent un peu, une forte houle se leva et il était trop tard pour pouvoir changer de mouillage,
nous avons été ballotté toute la nuit. Vers deux heures du matin Amor était inquiet il craignait que la forte houle nous déporte trop près des rochers. Une petite manœuvre au moteur s'imposa pour ancrer un peu plus au large. La nuit a été courte, puisque nous avons pu dormir que de 3 heures à 6 heures.
Un café pris rapidement dans le cookpit et nous voilà en route pour un retour vers notre île de résidence. Aujourd'hui c'est donc une journée à terre. Toutefois Amor est allé sur Kouros changer quelques drisses et bricoler un peu. C'est ce qui me donne l'occasion de venir mettre quelques lignes ici. Demain (jeudi) nous irons tôt le matin sur l'île de Bartolomé où nous passerons la nuit et la journée de vendredi. Ensuite nous verrons ce que nous ferons.

Le levé du soleil............................Moi..................................................Lui

1 Comments:

Anonymous Pralinette said...

Le beau rêve enfin réalisé ; je suis heureuse pour vous, c'est un magnifique début d'année. Bises.

vendredi, janvier 06, 2006 1:29:00 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home